Il est 15h à Taiwan, mon bureau est tout vidifié, immaculé (j'ai nettoyé quelques pipis de rats derrière mon écran), j'ai vidé tout mon ordi, gravé mes fichiers, mangé mon dernier repas avec Suleyman, reçu pleins de mails des collègues me disant que "we'll miss you", travaillé un peu, rempli tous mes papiers de démission, bu trop de café. Je me suis même retrouvé pantalon baissé devant l'infirmière.

Je m'explique...

Hier, en faisant les derniers cartons, je me suis déchiqueté la cuisse sur un gros bout de verre, j'ai une belle entaille large et profonde. Ca fait très blessure de guerre, je suis super fier. Ce matin, l'infirmière d'entreprise (numéro d'employée: 90-60-90) m'a retiré les derniers bouts de tissu de pantalon qui gisaient au bord de la plaie. Selon le pronostic de la (jolie) infirmière, je ne devrais pas choper la gangrène. Bon, ça fait un peu mal quand je monte les escaliers. Enfin c'était bien quand l'infirmière s'occupait de moi. On devrait s'entailler les cuisses plus souvent!

Sinon, Hui-Mei est actuellement à Taipei où elle règle les derniers détails, et on redescend ensemble à Taichung ce soir pour récupérer Inès des griffes de sa grand-mère tropicale.

Donc en résumé, il reste maintenant 10 jours de vacances à Taiwan avant le départ.

Durant cette période, vous aurez très souvent des photos d'Inès (pour ceux que ça intéresse, bien sûr), et je trouverai bien un moyen pour vous écrire de temps en temps.

Allez, je vous laisse, faut que je dise au revoir à tout le monde...