En cette belle contrée taïwanaise, il est des phénomènes culturels qui ne font pas seulement mal au cul, mais qui font aussi mal au palais.

J'ai nommé le "panier-repas", "bento" en anglais, 便当 en langage local, ou comment se nourrir vite et mal pour un euro. Ca foutrait la gerbose à n'importe qui et ça se présente comme ça:

Lunch Box

Le bento de base, c'est le 排骨便当, genre style cotelette de porc panée avec dur riz sec et des légumes froids. La côtelette est entière et on vous donne des baguettes en bois pour la manger, c'est très pratique de manger un gros morceau de viande entier avec des baguettes...

Le drame, car drame il y a, c'est que 95% des employés de notre boîte se nourrissent de ça le midi. 11h50, ils sortent vite dans la rue vénérer le premier vendeur de bento, 11h52, ils reprennent l'ascenseur pour monter dans les bureaux, 11h53, ils sont affalés devant leur ordinateur comme des veaux, pendant que Eddie, Suleyman et moi on fait péter les restos thailandais et japonais tous les midis!

Alors nous, sympas, on propose tous les jours à nos collègues tristes de venir manger dehors avec nous, mais nan, l'appel infâme du bento nauséabond est trop fort. Et puis comme ils restent tous enfermés au bureau 8 heures par jour, ils peuvent en plus aussi avoir leur repas dans le bureau... Des zombies, ces gens-là. Des trépanés de la gastronomie, des boulimiques du msn. Des Taiwanais au boulot, quoi.

Taiwan, ouiiiiiiiiiiiii, je sais c'est pratique, arrêtez de me tanner le cul avec ça, mais pratique à en donner la gerbose, je dis non ! Taiwan, c'est déjà laid, si en plus on doit manger mal, autant rentrer en France.

Ah ben ça tombe bien.